Référentiel « architecture et sécurité » des systèmes d’acceptation billettique

By clicking on PDF download link, You agree with the non disclosure agreement.
Description: 

Ce document est issu des travaux du groupe de travail « architecture et sécurité » mis en place par l’AFIMB, l'Agence Française de l'Information Multimodale et de la Billettique

Les technologies mises en oeuvre dans les systèmes billettiques sont en constante évolution, du faitde l’enrichissement des fonctionnalités, mais également du fait de la mise à niveau des mécanismes de protection contre la fraude. L’interopérabilité des systèmes billettiques locaux constitue une préoccupation nouvelle, comme en témoignent le projet d’une application billettique commune aux autorités organisatrices de transports, en France, et, au niveau européen, la création récente de la « Smart Ticketing Alliance » (STA).

Les autorités organisatrices de transports prennent en compte ces évolutions dans un cadre budgétaire contraint. C’est dans ce contexte qu’elles ont souhaité le lancement par l’AFIMB d’une démarche destinée à identifier les conditions permettant d’assurer sur le long terme une meilleure capacité d’évolution des systèmes billettiques, une réduction de leur coût global et une meilleure interopérabilité.

L’AFIMB a mis en place à cet effet un groupe de travail, animé par la société Spirtech. La réflexion s’est concentrée sur le « système d’acceptation billettique » ou, dans la terminologie de la norme ISO 24014 (IFM), le « medium access device ». Il s’agit des éléments du système billettique, tels que les valideurs ou les serveurs de vente à distance, qui mettent en relation le client et le système billettique par l’intermédiaire d’un objet portable.

Les conclusions de ce groupe de travail ont pris la forme d’un Référentiel « architecture et sécurité » des systèmes d’acceptation billettique. L'architecture du système d’acceptation billettique décrite dans le référentiel est fondée sur les principes suivants :
• assurer l’indépendance entre le logiciel applicatif et l'équipement sur lequel il s'exécute ;
• séparer les parties communes à toutes les solutions et les parties spécifiques ;
• permettre la délocalisation de certaines fonctions ;
• utiliser des technologies génériques ;
• prendre en compte l'expérience acquise par les industriels ayant déjà intégré tout ou partie de
ces principes.

L’AFIMB souhaite remercier les membres de ce groupe de travail : Paragon (ASK) , CNA, CTS, Effia, GART, GIE CB, Keolis, LMCU, Mercur, Nextendis, Novia Systems (Effitic), Flowbird (Parkeon), RATP, Région Bretagne, RITMx, SNCF, STIF, Sytral, Thales, Tisseo, Transpole, UTP, Transdev, Viacités, VIX Technology, Conduent (Xerox -ACS Solutions) et Spirtech.